Accueil du site FFMKR13
  • Profession
  • Présentation

La Masso-Kinésithérapie

On compte au 1er janvier 2013 dans les Bouches-du-Rhône 3500 masseur-kinésithérapeutes, représentant une densité (nombre de MK pour 100000 habitants) de 177 (la moyenne nationale est de 119)

La Masso-Kinésithérapie : technicité, créativité, générosité. 

Une profession réglementée (art. L 4321 – 2 et 3 du Code de la Santé), diplômée d’Etat, dont l’exercice débute en moyenne à 25, 4 ans après 4 années d’études post-baccalauréat scientifique et dont l’âge moyen des praticiens est de 43 ans. Profession para médicale prescrite participant à la Santé Publique et prenant en charge le « massage », la « gymnastique médicale », la « rééducation fonctionnelle » et « le bien-être », on dit qu’elle est « la thérapeutique du mouvement »de l’humain, donc de la « gestuelle », mouvement qui mobilise les systèmes locomoteur, nerveux, respiratoire, circulatoire, vestibulaire, digestif, reproducteur et cellulaire, mouvement dépendant de l’âge, de la morphologie, de la motivation, de l’environnement, de l’expérience sensori-motrice de chacun. Vaste champ d’intervention qui croise des approches psychologiques, orthopédiques, neurologiques, trophiques, biotiques, fonctionnelles, éducatives et situationnelles, s’appuyant sur des savoirs scientifiques et leurs applications techniques variées et diversifiées, non invasives, modifiant progressivement les structures et fonctions humaines en agissant de façon mécanique, chimique ou réflexe et aidant le patient à modifier certains comportements nuisibles à sa santé. La masso-kinésithérapie s’articule autour de trois préceptes essentiels : la relation directe entre thérapeute et patient, la palpation (prépondérance de la main, du toucher et du massage) comme principe d’examen et de ressource thérapeutique, la répétition comme procédé de transformation physique et d’intégration sensori-motrice. 

Elle s’appuie sur un potentiel de valeurs universelles comme :

  • la technicité : issus de l’empirisme, les gestes du massage et de la rééducation se sont spécialisés, adaptés aux situations cliniques, sophistiqués technologiquement, garantissant une rigueur méthodologique.
  • la créativité : mobilisant l’imagination, l’inventivité, la curiosité qui permettent au thérapeute « l’adaptation » face à la diversité des troubles qu’il traite, à la variété technologique des moyens et méthodes, et à la nécessaire participation du soigné.
  • la générosité : de l’urgence à la chronicité ou au bien-être, elle régule l’investissement intellectuel, physique et temporel du kinésithérapeute en faveur du patient. Valeur personnelle, elle rejoint la conscience, le sens des responsabilités, l’altruisme. 

S’occupant des conséquences de la pathologie sur la gestuelle, ses potentiels concernent autant la prévention que la curation. Tout être humain en est un usager potentiel.
Pour cela la masso-kinésithérapie côtoie d’autres professions de Santé avec lesquelles elle partage des objectifs communs et complémentaires dans le cadre d’une prise en charge globale de la Santé. La pénibilité de son exercice exige des qualités physiques, des qualités morales, des qualités intellectuelles et de gestionnaire, que le Kinésithérapeute  déploie au service de la Santé, partenaire indispensable et reconnu de la Médecine moderne.

Michel Magnaval, Président Honoraire du Syndicat FFMKR 13



Plus d'infos sur le site de la FFMKR

Qui sommes-nous ?

La FFMKR13 est le syndicat départemental des Bouches du Rhône affilié à la Fédération Française des Masseur-Kinésithérapeutes Rééducateurs

Logo FFMKR

Kinémail

Abonnez-vous à Kinémail, notre lettre d'informations.

Nous rencontrer

 8 Avenue Bringueronne
13011 Marseille

04 91 43 23 67

04 42 03 89 03

Contactez-nous par mail