Accueil du site FFMKR13
  • Actualités

Communiqué de la FFMKR : Semaine de mobilisation nationale

 
 
Chère Consœur, Cher Confrère,
 
Depuis des mois, les tutelles se moquent de nous ! Il faut que cela cesse !
 
Nous vous proposons donc une SEMAINE de MOBILISATION NATIONALE, du 9 au 16 décembre, jour d’ouverture des négociations conventionnelles, afin que tous les MK puissent manifester leur « RAS LE BOL ». Et ce, sans quitter votre cabinet ni refuser de prendre en charge vos patients…
 

En effet, depuis des mois :

   ► Le ministère se moque de nous
 
   ► La Sécu ne nous respecte pas (Teneur de la CSPN, Réunions des groupes techniques sur la démographie et la nomenclature sans cesse reportées, Décotation des actes en EHPAD, Contrôles et récupérations d’indus sans informer les confrères selon les modalités prévues par le code de la sécurité sociale)
 
   ► RIEN ne bouge de part la volonté de nos tutelles
 
ET LES ORIENTATIONS SERVANT DE CADRE AUX FUTURES NEGOCIATIONS NOUS PROMETTENT DE NOUVELLES CONTRAINTES SANS VERITABLE CONTREPARTIE ; 
 
                                              C’EST INACCEPTABLE.
 
ALORS, IL FAUT NOUS REGROUPER ET FAIRE BLOC !
 
Pendant que vos syndicats départementaux rencontreront durant cette semaine les directeurs de vos CPAM respectives et mobiliseront vos parlementaires et la presse locale, nous vous demandons de vous mobiliser au sein de vos cabinets :

• En apposant dans vos cabinets les deux affiches que vous pouvez télécharger ici ;
 
• En effectuant une feuille de soins papier pour une séance, seulement pour 3 à 4 patients par jour, afin d’engorger la CPAM (en veillant à ce que cette facturation se fasse au cours d'un traitement où il y a déjà eu une facturation par SCOR , ce qui vous évitera d'être obligé de joindre une pièce justificative à la FS papier)

Comptant sur votre investissement et votre mobilisation et restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, nous vous prions de croire, chère Consœur, cher Confrère, en nos meilleurs sentiments.
 
Le Bureau Fédéral
 
 
 
 
 

A L’OCCASION D’UN ANNIVERSAIRE …

30.11.1957

La kinésithérapie était pré-adolescente. A cette époque-là on n’avait pas encore découvert la « convention » avec l’Assurance Maladie. L’Ecole des kinés marseillais était naissante à l’Hôpital de la Conception dans les locaux de la « mécanothérapie » sous la houlette du Professeur Michel Marie SALMON. Les Masseurs-Kinésithérapeutes massaient et n’étaient pas encore « physiothérapeutes », ils touchaient les gens et avaient des contacts corporels délicats pas encore « thérapeutes manuels », et ils utilisaient quelques manœuvres de reboutage pas encore « ostéopathiques ». Ils géraient les séquelles traumatiques et neurologiques des épidémies de polio et de la guerre d’Algérie, le quotidien des handicapés par balles, mines et accidents de la vie de relation. Efficaces, ils furent dès lors reconnus. Leur curiosité, leur inventivité thérapeutique ne s’embarrassait pas encore de restrictions ordinales, ils n’étaient pas acteurs du commerce de la Santé car ils n’étaient que très peu pris en charge … Naissait alors le Syndicat des Masseurs-Kinésithérapeutes des Bouches-du-Rhône, car, d’Arles à Marseille et La Ciotat les praticiens éprouvaient la nécessité de s’unir et de progresser compte tenu d’un exercice balbutiant d’une Profession qui n’avait que 13 ans. Nous voici 59 ans plus tard … et quel est le bilan, hormis les énormes progrès liés à l’indépendance acquise dans l’équipe médicale.
 
30.11.2016

L’Ecole s’appelle IFMK, les études sont passées de 2 à 4 ans, bientôt mastérisées sans doute. La densité des praticiens s’est considérablement élevée, mais sont pourtant nés des déserts médicaux. L’exercice individuel pondéré est devenu pluri-praticiens, le cabinet discret à la plaque 25 x 30 cm est devenu exercice en boutique, normé européen « accueil handicapés » (comme si auparavant ils n’avaient pas été accueillis et soignés), arborant force enseignes cautionnées par la permissivité ordinale plus encline à interdire l’usage de techniques efficaces et avérées. Le Kiné « électrothérapise en série », ne masse plus à tel point que l’Etat lui-même lui dénie l’exclusivité de l’acte. La Sécu et la Cour des Comptes trouvent qu’il coûte trop cher à 17 € en moyenne la ½ heure de soins ! Le Sport l’attire puisqu’il est vrai qu’il est plus valorisant de soigner un « athlète » en bonne santé que des malades en désarroi. Alors surgit « l’ostéopathe », celui qui sait écouter, faire un bilan, déterminer, indépendamment, une procédure thérapeutique adaptée à son patient, sans multiplication des actes et surtout sans remboursement par l’Assurance Maladie !
Nous arrivons aux 60 ans de vie du Syndicat : les anciens, précurseurs d’une pratique inventive, validée et appréciée par le public, sont partis après des années de lutte pour faire évoluer notre art (je tairai les noms pour n’en oublier aucun ; ils n’étaient pas obligés d’être « universitaires » pour être inventeurs …).
Espérons que ce ne soit pas la retraite inéluctable d’un art qui fut appelé « les mains du miracle » au lendemain de la guerre. Et rappelons-nous que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Nous avons la responsabilité de notre avenir.

L’«evidence based», bien que nécessaire, ne remplacera jamais le dévouement et  l’empathie donnés à l’être que l’on soigne.

Longue vie au Syndicat des MKR FFMKR 13 et continuons ensemble à servir les autres.
 
 
Michel MAGNAVAL
Président honoraire
 
 

Pratique sportive : simplification du certificat médical

Selon le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports, 15,9 millions de licences sont établies ou renouvelées chaque année.


La volonté affichée d'encourager le plus grand nombre à pratiquer une activité physique et sportive régulière, s'est traduite par la publication au Journal Officiel du Décret n° 2016-1157 du 24 août 2016 relatif au certificat médical attestant de l'absence de contre-indication à la pratique du sport.

Cliquer pour continuer

‎Accessibilité‬ des ‪‎ERP‬ : annulation par le Conseil d'État du dernier alinéa de l’article 1er de l’arrêté du 8 décembre 2014

Suite au recours pour excès de pouvoir formé par l’ADEP, l’ANPIHM, l’APF et le GGIHP, par décision en date du 6 juillet 2016 (CE, 06/07/2016, n°387876), le Conseil d’Etat a annulé le dernier alinéa de l’article 1er de l’arrêté du 8 décembre 2014 fixant les dispositions prises pour l’application des articles R.111-19-7 à R.111-11-11 du code de la construction et de l’habitation et de l’article 14 du décret n°2006-555 relatives à l’accessibilité aux personnes ‪‎handicapées‬ des établissements recevant du public dans un cadre bâti existant et des installations ouvertes au public.

En savoir plus

 

 

 

Massages : leurs bénéfices révélés pour les muscles fatigués !

Le massage...

Certains n'y voient qu'une simple technique....

Le Syndicat FFMKR13 a toujours défendu le massage, son intérêt, sa puissance, l'acte qui fait l'essence même de notre métier, qui défini(ssai)t la Masso-Kinésithérapie

Car non, le massage, ce n'est pas une "simple" technique. C'est bien plus que cela.

D'ailleurs en août 2015, le syndicat FFMKR13 avait publié à ce sujet un article, toujours disponible sur son site internet :


Un nouvel article publié sur le site internet "futura-sciences.com" met en avant l'impact du massage sur les cellules musculaires.

Nous vous invitons à lire et diffuser cet article fort intéressant ;

Alors, amis Kinés, ne laissez personne faire moins bien ce en quoi vous excellez : MASSEZ !

‎ACCESSIBILITE‬ DES ‪ERP‬ : Quelques précisions concernant les arnaques

Un représentant du Syndicat FFMKR 13 a fait l'objet ces jours-ci de démarchage concernant l'accessibilité de son cabinet.

Les démarcheurs se sont présentés comme étant l'Ad'Ap (pour mémoire, Ad'Ap veut dire Agenda d'accessibilité programmée).

Ainsi, ils se présentent comme une société du nom d'Ad'Ap, expliquant que la loi Ad'ap du 27 septembre 2015 (sic ! il n'y a pas de loi du 27 septembre 2015...) impose aux établissements recevant du public (ERP) sont tenus de se mettre aux normes d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduites.

Ils expliquent que, jusqu'au 27 septembre 2015, les services des municipalités et de la préfecture s'occupaient de l'accessibilité, mais que depuis le 1er mars, ils ne s'en occupent plus et que c'est leur société "l'Ad'Ap" qui est chargée de délivrer les dérogations où les attestations d'accessibilité.
Ils se présentent comme une société installée à Lyon, rue Baraban...

Ils expliquent alors qu'il y a 2 solutions :

• Avoir recours à un expert qui facturera environ 2000 € les démarches d'expertise et de délivrance d'attestation
• Avoir recours à leur société Ad'Ap en dématérialisant la procédure via leur site internet., ce qui permet de limiter les coûts en faisant d'abord faire un devis en ligne.

Le démarcheur demande alors combien de personnes on reçoit en salle d'attente en même temps (ce qui n'a aucun rapport avec la procédure Ad'Ap, puisque tous les cabinets médicaux et paramédicaux sont des ERP5, quoi qu'il arrive).

Puis le démarcheur propose de vous connecter sur leur site internet et de vous accompagner par téléphone pendant vos démarches car il est, soit disant, responsable juridiquement à partir du moment où vous entamez la démarche.

Ce qu'il faut comprendre :
• Aucune société Ad'Ap n'existe : le site internet appartient en réalité à ce qui porte le nom de AGENCE FRANCAISE DE LA REGLEMENTATION DES DROITS AU PMR, SIS 55 rue Baraban, 69003 Lyon
• Aucune loi Ad'Ap du 27 septembre 2015 n'existe : Le 27 septembre 2015 était la date butoir théorique pour déposer son Ad'Ap. Une certaine tolérance avait d'ailleurs été accordée au vu des retards constatés dans le dépôt d'Ad'Ap.
• Aucune société qu'elle quelle soit n'est mandatée ou assermentée pour délivrer des dérogations ou des attestations. Seuls les services de la préfecture du département d'exercice ont cette prérogative.

Le Syndicat FFMKR13 a signé des partenariats avec une société spécialisée dans le domaine de l'accessibilité des ERP.

Pour bien comprendre la problématique liée à l'accessibilité et les obligations de chaque ERP, nous vous invitons à consulter les différents articles mis en ligne sur le site internet du Syndicat, notamment l'article disponible en ligne ici

Pour toute demande d'information ou aide : Contacter le Syndicat FFMKR 13

Loi Santé : de nouvelles obligations d'affichage pour les professionnels de santé

La MACSF, assureur des professions de santé et partenaire historique de la FFMKR, nous a transmis une information importante concernant les obligations légales d’affichage et d’information de la patientèle des professionnels de santé.


La Loi de santé du 17 décembre 2015, dans son article 217 créant l’article L. 1111-3-6 du Code de la Santé Publique, étend le champ des informations utiles à délivrer aux patients lors de leur prise en charge.

Cliquer pour continuer

Information CPS Remplaçant

Les masseurs-kinésithérapeutes remplaçants peuvent dès à présent demander une Carte de Professionnel de Santé (CPS) Remplaçant. Ils trouveront à ce titre le formulaire à renseigner sur le site de l'ARS PACA à l'adresse suivant : http://www.ars.paca.sante.fr/Effectuer-un-remplacement.188652.0.html

Une fois complété ce formulaire sera adressé à l'Ordre Départemental du lieu de résidence du masseur-kinésithérapeute remplaçant.

La CPS remplaçant ne donne pas accès à la facturation mais facilite la gestion de la facturation du professionnel remplaçant qui devra l'utiliser via le logiciel de facturation du masseur-kinésithérapeute titulaire conventionné.

La mise à jour des logiciel afin d'intégrer l'utilisation de cette CPS remplaçant se fera progressivement.

Pour toute question, vous pouvez contacter votre syndicat FFMKR13 par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone au : 06 84 67 04 07

ACCESSIBILITE DES ERP : ARNAQUES ET RECUPERATION

Vous le savez, la mise aux normes d’accessibilité des Etablissements recevant du public (ERP) est une obligation dictée par la Loi n° 2005-102 du 11 février 2005.

Elle devait être mise en œuvre pour le 1er janvier 2015.

Les cabinets de Masso-Kinésithérapie sont des ERP de 5ème catégorie.

Seule la FFMKR avait anticipé les difficultés des masseurs-kinésithérapeutes. Soucieuse d’apporter une aide concrète aux masseurs-kinésithérapeutes plutôt que des discours, la FFMKR a donc signé un partenariat national avec l’APAVE, entreprise reconnue pour son sérieux, afin que ses adhérents puissent bénéficier d’un diagnostic d’accessibilité à un tarif négocié.

Nombreuses furent les communications d’information sur ce sujet, les réunions organisées par les syndicats départementaux affiliés à la FFMKR, particulièrement le syndicat FFMKR13, seul syndicat de France à avoir signé un partenariat exclusif avec l'APAVE des Bouches du Rhône pour établir d'agenda d'accessibilité et ainsi présenter correctement son dossier en Préfecture.

 

La délégation ministérielle à l'accessibilité a, dans sa lettre de l'Ad'AP n° 15 du 05 avril 2016, mis en garde contre certaines pratiques de plus en plus fréquentes, visant à arnaquer et escroquer, voire menacer les professionnels au regard de ces obligations de mises aux normes :

Extrait de la lettre :

"Plus de 6 mois après l’échéance officielle du 26 septembre 2015 pour les dépôts de dossiers Ad’AP, les Préfectures continuent d’enregistrer de nouvelles demandes, même si le rythme a bien évidemment ralenti (…).

Cette dynamique n’a malheureusement pas échappé à certains individus peu scrupuleux qui n’hésitent pas, au nom d’une accessibilité qu’ils méconnaissent, à démarcher des gestionnaires ou exploitants d’ERP principalement de 5e catégorie, en utilisant les leviers de la peur et de la menace(...)"

 

Comme toujours, certains essaient de surfer sur les peurs, d'autres de profiter du travail des autres...

Cette mise en garde de la délégation ministérielle est donc récupérée par certains qui n'ont aucune légitimité à le faire puisqu'ils se sont désintéressés des difficultés que pouvaient rencontrer les Masseurs-Kinésithérapeutes face à la mise aux normes d'accessibilité de leur cabinets.

 

Il était nécessaire de rétablir la vérité et rappeler que pour toute question concernant l'accessibilité, il est important de contacter un syndicat affilié à la FFMKR qui, seule, s'est occupée de mettre en œuvre les aides concrètes visant la mise aux normes en matière d'accessibilité des cabinets de masso-kinésithérapie

SCOR, contrôles et décotations : erreurs ou abus de l’assurance maladie ?

Depuis le début de l’année 2016, nous commençons à recevoir des plaintes ou interpellations de confrères et consoeurs libéraux des Bouches du Rhône concernant des indus récupérés par l’assurance maladie lors des télétransmissions, indus liés à des décotations d’actes.

Cela a été dénoncé sur les réseaux sociaux puis récupéré comme d’habitude par certains qui n’ont aucune légitimité car n’exerçant aucune activité conventionnée depuis de longues années, aux fins de servir leur propagande syndicale, parlant alors de rumeurs…

Il ne s’agit évidemment pas de rumeurs mais de faits avérés, qui nous ont été rapportés, pièces à l’appui.

Explication des faits :

cliquer pour continuer

Plus d'articles...

Qui sommes-nous ?

La FFMKR13 est le syndicat départemental des Bouches du Rhône affilié à la Fédération Française des Masseur-Kinésithérapeutes Rééducateurs

Logo FFMKR

Kinémail

Abonnez-vous à Kinémail, notre lettre d'informations.

Nous rencontrer

173, rue Paradis
13006 Marseille

06 62 12 50 23

04 42 03 89 03

Contactez-nous par mail