Accueil du site FFMKR13

Communiqué du Syndicat FFMKR 13

Pour faire suite au Congrès de la FFMKR du 23 au 25 juin 2017 à Castres, regroupant tous les syndicats départementaux de France, le syndicat FFMKR13 réaffirme avoir voté contre la signature de l’avenant 5, partageant la position de plus de 98% des syndicats départementaux présents.

Cet avenant conventionnel (qui n’a d’avenant que le nom) n’apporte aucune une  réelle (re)valorisation de l’exercice de la masso-kinésithérapie, bien au contraire : il ne fait que renforcer des mesures coercitives existant déjà et écrase de nombreuses dispositions conventionnelles :


Sur la démographie : rien n’est prévu pour la protection de nos jeunes diplômés alors que le nombre d’installation des diplômés étrangers est en augmentation permanente, presque exponentielle (50% des nouvelles installations en 2016).
Sur les bilans : l’augmentation proposée est largement compensée par la non réalisation (et, de fait, non facturation) des bilans par plus de 50 % des professionnels.

il est capital de tendre vers une systématisation de la réalisation de ces bilans, pourtant obligation légale, hélas trop souvent non appliquée. Ainsi, il sera possible d’apprécier l’impact économique réel d’une (re)valorisation des actes bilans. Car, bilan va de concert avec efficience, donc maîtrise des coûts.

Concernant la revalorisation progressive s'étalant de 2019 à 2021, des actes côtés en 7 et en 8, cela ne touche qu’une partie minime d’actes (presque confidentielle comparée au volume global) que beaucoup de praticiens ne pratiquent pas ou très peu.

Il en est de même pour la création d’un acte BPCO : la majorité des praticiens ne voient qu’occasionnellement pour ne pas dire jamais ce type de pathologie.


D’où l'impact économique extrêmement limité pour les masseurs-kinésithérapeutes de ces soit-disant revalorisations.

Concernant l’indemnité de déplacement  portée à 4 euros  pour les actes de rééducation de la marche dans le cadre du maintien de l’autonomie de la personne âgée (AMK6), hormis le fait qu’elle soit assortie d’une lettre clé spécifique traçante de plus pour nous cibler avec plus de précision, elle ne prend pas en compte le fait que la très grande majorité des actes côtés AMK6 est réalisée en EPHAD, rendant de fait cette mesure peu probante et économiquement inutile.

Il ne s’agit là que d’un très bref résumé de ce projet d’avenant 5, que nous vous conseillons vivement de lire attentivement.

Aucun syndicat responsable et cohérent ne peut signer un tel avenant.

Nous souhaitons un retour à la table des négociations afin de permettre aux syndicats de présenter des solutions qui bénéficient à l’ensemble de la profession et des professionnels tout en répondant aux impératifs de santé publique et en respectant les orientations voulues par les pouvoirs publics et l’UNCAM dans le cadre de ces négociations.

Pour le Syndicat FFMKR13,
Robert Traversa, Président
Le 25 juin 2017

Mots-clés: avenant 5 rejet FFMKR

Qui sommes-nous ?

La FFMKR13 est le syndicat départemental des Bouches du Rhône affilié à la Fédération Française des Masseur-Kinésithérapeutes Rééducateurs

Logo FFMKR

Kinémail

Abonnez-vous à Kinémail, notre lettre d'informations.

Nous rencontrer

 8 Avenue Bringueronne
13011 Marseille

04 91 43 23 67

04 42 03 89 03

Contactez-nous par mail